UN MARIAGE DIFFICILE en 1731 (sous Louis XV) ... : (Relevé A.M.B.)énonciation de Françoise Gassané, veuve de Jean de Coy, habitant la paroisse d'Ondres, pour Bernard Lupé, laboureur habitant la paroisse de Labenne dans la maison appelée Daugé.


 « Ayant condescendu à des persuasions qui lui furent faites de la part du dit Dupé, ils auraient passé ensemble un contrat de mariage par devant Depez, notaire de la paroisse d'Ondres et même ledit Lupé, à l'insu de la dirigeante a commencé de faire publier les bans du mariage d'entre eux aux églises des paroisses d'Ondres et de Labenne. Mais comme la dirigeante depuis la passation dudit contrat a trouvé qu'elle a été surprise dans les persuasions que lui avaient faites auparavant ledit Lupé.
 Cela oblige la dirigeante de dénoncer qu'elle n'est pas en volonté de suivre ni d'exécuter les clauses et conventions dudit contrat de mariage par des raisons à elle connues, afin que ledit Lupé puisse porter ses vues ailleurs. La dirigeante entendant de son côté en faire de même...
 Elle offre de rembourser audit Lupé les frais qu'il pourrait avoir déboursé pour ledit contrat de mariage. »


(26 janvier 1731 Minutes de M° Cassolet A.D.Landes III E 4641)


Pourtant, le 31 juillet de cette même année 1731, Bernard Lupé et Françoise Gassané, convoleront tous deux en secondes noces, au lieu-dit "d'Augé" («Daugé »), de Labenne.  

                         (Registres paroissiaux Labenne 1731)
           

 

 

Tous droits reservés cotesud-histoire 2017 - Site propulsé par IzyWeb - Mentions Légales
  • Haut de page
  • Ajouter aux favoris
  • Gestion du site
  • Imprimer la page
  • Ecrire au webmaster