LES NOMS DES COMMUNES LANDAISES PENDANT LA RÉVOLUTION

 

C'est le décret du 6 brumaire an II (27 octobre 1793) qui ordonne de "changer sans retard les noms des communes qui ne sont plus acceptables dans le nouveau régime".) Dartiguenave et Cavaignac, commissaires de la Convention pour le Sud-Ouest, y ont veillé :

Capbreton : Capbrutus.

Castets-des-Landes : Vert-Rameau, Rameau-Vert ou Cap de la côte verte.

Dax (St Vincent de Xaintes) : Le Pelletier.

Larbey : Bosc saubon (?).

Mont-de-Marsan : Mont-(de)-Marat ou Mont Marat.

Soustons : Ile verte.

St-André -de- Seignanx : Haute-Montagne.

St-Barthélémy : Le Mont Paludar ou Paludor.

Ste-Colombe : Bas-Franc.

Ste Croix : Aurion.

St-Esprit les Bayonne : Jean-Jacques Rousseau.

St-Geours-d'Auribat : Franc-Lous.

St-Jean-de-Marsacq : Pelletier-de-Marsacq.

St-Laurent de Gosse : Vertu ou Lavertu.

St-Loubouer : Castera.

Ste-Marie-de-Gosse : Barra.

St-Martin-de-Hinx : Marat-de-Hinx.

St-Martin-de-Seignanx : Montagne-Seignanx.

St-Pandelon : Pont-de-Luy.

St-Paul-les-Dax : Bonnet-Rouge.

St Saturnin (Ousse) : Bas Ruisseau.

St-Sever-sur-Adour : Mont-Adour.

St-Vincent-de-Tyrosse : Vincent-de-Tyrosse.

St-Vincent-de-Xaintes : Le Pelletier.

St-Yaguen : Pont Debés (?). 

 

Tous droits reservés cotesud-histoire 2017 - Site propulsé par IzyWeb - Mentions Légales
  • Haut de page
  • Ajouter aux favoris
  • Gestion du site
  • Imprimer la page
  • Ecrire au webmaster