"CÔTE D'ARGENT" OU "CÔTE-SUD" ?


Après la naissance de la "Côte d'Azur", puis de la "Côte d'Emeraude", notre littoral se devait d'annoncer sa couleur.

C'est le chantre journaliste Maurice Martin qui s'inspira des reflets d'argent, que Charles Trenet a, plus tard, si bien chantés. Il baptisa notre rivage "Côte d'Argent" et souleva l'enthousiasme des poètes et des notables locaux.


Au cours des ans cette appellation a perdu de sa force et se trouve remplacée par la dénomination "Côte-Sud". L'explication nous en a été donnée par M.René Gaitte qui nous parle de Louis (Loulou) Darmenté :


"Rappelons qu'avant de devenir Président du Conseil Economique et Social d'Aquitaine en 1986, il avait pris la succession, à la tête du Tourisme départemental, de Henri Lacoste disparu en 1973.
Auparavant il fut le Président du Syndicat d'Initiative de Labenne. C'est là que cet homme de grand talent allait mettre en oeuvre sa nouvelle conception du Tourisme en regroupant les communes de Labenne, Capbreton et Soorts-Hossegor. Pour lui, il s'agissait, avant tout, d'un Produit qu'on devait vendre géographiquement et culturellement. Des installations hôtelières variées et la loi du Marché feraient le reste.
Il remarqua que la poétique et colorée "Côte d'Argent" de Maurice Martin résonnait comme une "côte d'argent", synonyme de côte onéreuse ! Il fallait trouver autre chose : il inventa, alors, au début des années 70, le slogan régional "Côte Sud".


Tous droits reservés cotesud-histoire 2017 - Site propulsé par IzyWeb - Mentions Légales
  • Haut de page
  • Ajouter aux favoris
  • Gestion du site
  • Imprimer la page
  • Ecrire au webmaster